Le blog d'une chipie

Blog de fille pour aborder le quotidien avec humour et légèreté

09 juin 2011

baby face

 

                                               28-year-old-sperm-776773

Aujourd'hui lecteur je vais parler de la jeunesse: pas celle que l'on veut préserver à tout prix et qui défile trop vite (ahhhh mon dieu la femme est telle une rose blablabla) mais celle qui peut être un handicap dans ton rapport avec les autres (les cons en l'occurence...et oui je sais on parle bien trop d'eux)

Aujourd'hui, j'ai conduis mes élèves  dans une gallerie d'art, accompagnée de la directrice de l'établissement dans lequel je travaille. A peine franchie la porte, nous sommes acceuillis par le responsable, son adjointe ainsi que l'artiste tout sourire. Jusque là tout va bien: Les élèves regardent les toiles, m'appellent pour avoir mon avis et me donner le leur, ils rient et posent des questions. Au milieu de ce gentil chahut je recadre tranquillement les choses pour éviter tout débordement avant de m'apercevoir que le directeur de la gallerie ainsi que l'artiste me dévisagent comme une bête curieuse. L'artiste vient alors jusqu'à moi, fier comme un paon et me sort un laïus sur sa sympathie à l'égard des jeunes en difficultés et sur les bienfaits de l'art dans l'acceptation de soi. Habituée à ce genre de poncifs j'incline docilement la tête d'un air absorbé genre "oui , oh j'y avais jamais pensé t'es trop fort et je te respecte tellement " ...

Puis tout d'un coup : "Et tu es en quelle classe?" 

Moi tranquille et habituée à la chose: "Je ne suis pas un des élèves, je suis leur professeur"

J'ai l'habitude de ce genre de remarque. Cela me fait péter un boulon mais j'accepte. Bien que je m'habille correctement, me maquille et me tient comme une personne de mon âge, je pars du principe que les gens peuvent avoir un certain manque de discernement ...bref rien de grave. Quand je suis face à ce genre de confusion, les gens finissent générallement par rire et s'excuser. Je m'attendais à ce genre de réaction et préparais mon rire spécial dédicacé à cette occasion type "ho ho ho ne vous inquiétez pas , on me la fait souvent". Mais non.

"Vous êtes professeur? "

"Oui"

"Mais prof de quoi?"

Là je commence à chauffer...comment ça prof de quoi? La matière que j'enseigne doit avoir un lien mystérieux avec ma tête d'ado ou on me prend pour une mytho? 

"Prof de français"

"Français français? Je veux dire vous avez des qualifications? Une spécialisation?"

Je lui aurais dévissé sa tête et j'aurais vomi dedans si j'avais pu...

"Une spécialisation? Eh bien étant donné que j'ai un bac + 5 en lettres oui je pense que je suis spécialisé en français et je me suis dit que c'était suffisant pour enseigner vous ne pensez pas?"

J'ai jetté un gros froid qui a été rompu par le rire d'une employée: "Ooooooh hahahaha hihihihi mais vous faite si jeune que c'est normal qu'on vous demande héhéhéhéhé!"

Je lui demande moi si elle est véritablement adjointe du directeur vu son charisme de moule? 

Moralité de l'histoire, le problème c'est pas ma gueule de gamine , c'est le manque de tact des gens! 

Coup de gueule du soir bonsoir :)

Rendez-vous sur Hellocoton !
Posté par lady chipie à 18:00 - Billets Blabla - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

    OUi bah de toute façon, il y a des c*ns partout... Mais là, il t'a un peu cherchée quand même !

    Posté par Justine, 09 juin 2011 à 19:07
  • Et au passage, ta photo est horrible ! c'est un montage j'espère ?

    Posté par Justine, 09 juin 2011 à 19:08
  • Comment oses tu parler de Philibert en ces termes? C'est mon fils et je le trouve ABSOLUMENT ravissant!

    Posté par lady chipie, 09 juin 2011 à 20:39

Poster un commentaire